CSN-bandeau-lycee-02.jpg
Jeudi 14 décembre 2017, au théâtre de Saragosse, nous avons adoré le spectacle Minuit que nous avons vu.

L’alliance du cirque, de la danse et du théâtre est une très bonne idée de Yoann Bourgeois, le chorégraphe-circassien. Construit en cinq tableaux principaux, tous aussi intéressants les uns que les autres, le spectacle est inventif et magnifique. Il y a beaucoup de légèreté et de délicatesse dans les mouvements des trois danseurs-circassiens.

Entre chaque tableau , Yoann Bourgeois introduit de l’humour, en essayant de prendre la parole mais en vain : la parole est impossible. En revanche , les corps des comédiens, danseurs, circassiens sont mobiles et expressifs. Tout au long de la représentation , Laure Brisa, accompagne à la harpe en direct  les saynètes.

Dommage que la longueur de certaines scènes nous aient fait perdre le fil de ce spectacle poétique.

Flora et Guillaume

 

Comment définir le spectacle de Yoann BOURGEOIS ?

C'est un mélange de peur et de surprise ! Yoann Bourgeois le chorégraphe est aussi acrobate qu'acteur ,jongleur ou danseur , Il joue dans la pièce avec Marie Fonte et Jorg Muller eux aussi danseurs et jongleurs ; puis Laure Brise la harpiste crée la musique en fonction des actions sur la scène . Une partie de la représentation est basée sur une succession de prise de parole échouée comiquement .

La seconde partie est plus tournée vers les performances physiques du cirque puis se finit sur une histoire d'amour tragique . Cette représentation nous a provoqué de la peur et de la surprise quand Jorg a jonglé avec des tuyaux , quand les projecteurs sont tombés ou que les tables et les chaises se sont cassées. Nous avons également été ébahis par les performances de cirque : tenir en équilibre sur un ballon , sur un morceau de bois, ou encore lorsque Yoann Bourgeois rebondit sur le trampoline pour monter sur les marches petit à petit puis se relaisser tomber .

Ce spectacle nous a plu car il associe ce que nous n'avons pas l'habitude de voir.

Victoria ,C et Appoline M

Émouvant, impressionnant, amusant ! 

Cette pièce propose une association très émouvante du cirque, de la danse et du théâtre.

Après y avoir assisté, nous l'avons trouvée très complète sur tous les niveaux :à la fois dans le rapport à l'occupation de l'espace qui semble très travaillée, à la présence sonore, aux multiples objets et aux prestations artistiques présentées. En effet, l'espace semble toujours occupé : du sol par les chutes d'objets ou de comédiens, aux "airs" par le trampoline et la balance de lévité principalement. Ainsi, notre regard reste toujours à l’affût et le spectacle est extrêmement captivant !

Ensuite, le rôle du son et de la musique est très important et parfaitement assuré par la harpiste Laure Brisa. Cette artiste manie avec minutie la harpe et nous offre également sa voix pour des bruitages intéressants.

De nombreux objets sont aussi présents sur scène, des meubles qui ont souvent ajouté un aspect comique au spectacle, du matériel pour permettre la suspension des comédiens et offrir au spectateur une impression de légèreté omniprésente.

Pour finir, les prestations artistiques des danseurs sont très diverses et évoquent plusieurs aspects du cirque et de la danse : l'équilibre, la voltige, le trampoline, le danse...

Leurs mouvements nous ont souvent laissées sans voix et nous ont véritablement impressionnées.

Eva B.et Elsa C

La rencontre avec le chorégraphe : une chance

Juste avant le spectacle nous avons eu la chance de rencontrer le chorégraphe Yoan Bourgeois qui nous a raconté son parcours de chorégraphe et ce qui lui a donné envie de le devenir. Nous avons pu lui poser diverses questions auxquelles il a pu nous répondre avec plaisir. Ensuite, Yoan Bourgeois a eu envie de nous faire découvrir un de ses exercices, il fallait donc se mettre en binôme, une personne assise sur une chaise et l'autre devait être assise face à elle et soulever les deux premiers pieds. Cela consistait à faire ressentir à la personne qui se laissait faireune sensation de vide ou bien même d'apesanteur. Après cet exercice plutôt reposant, nous avons mangé tous ensemble en attendant que le spectacle commence.

Enfin assis dans la salle, les lumières se sont éteintes et le spectacle a pu commencer. IL était composé de plusieurs scènes différentes, fortes en émotion tels que la fois où trois projecteurs se sont décrochés et sont tombés sur scènes, ce qui nous a fait plutôt fait peur, ou quand Yoan Bourgeois voulait parler au micro mais n'y parvenait jamais. Le micro s'écroulait ou bien son bras et sa jambe se coupaient et tombaient, cela nous a beaucoup fait rire !

Ensuite, certaines scènes nous ont fait réfléchir. Par exemple, le moment où la danseuse, Sonia Delbost-Henry a fait une chorégraphie sur la balance de l'évité, commesi elle racontait une histoire. Puis la représentation de la dispute d'un couple  sous forme de danse répétitive : on suppose que le couple se dispute toujours pour la même chose et qu'au final il se détruit petit à petit, commeen témoignent chaises et table détruits. Pour finir, Yoan Bourgeois saute au trampoline le long duquel est posé un escalier. A chaque rebonds, il avance de marche en marche de façon à ce qu'il parvienne en haut, sur la dernière marche, la réussite.

Ce spectacle était accompagné de Laure Brisa qui est à la fois chanteuse et musicienne, elle chantait et jouait de la harpe en direct, et d'un travailimportant sur les lumières souvent en direction de la personne importante qui faisait l'action.

Un spectacle vraiment original .

Jules P.et Ninon C.